Mon parcours musical

J’ai effectué mes études musicales au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. J’ai eu mon prix de piano dans la classe de Jean Doyen et celui de musique de chambre avec Pierre Pasquier.

J’ai travaillé également le piano avec Vlado Perlemuter, Jacques Fevrier, Ievgueni Malinin. J’ai travaillé avec de nombreux musiciens, pianistes, violonistes, violoncellistes…… à l’instar de Philippe Entremont, Gérard Poulet, Régis Pasquier, Bruno Pasquier, Manfred Grasbeck, Christian Brière, Xavier Julien Laferierre, John Patrick Millow, Jill Timmons, Bernard Desormières , Farid Ouali, Jean- François Bouvery, Enguerrand-Friedrich Luhl-Dolgorukiy…

J’affectionne particulièrement le répertoire de sonates et de trios pour instruments à cordes.

J’ai effectué beaucoup de tournées pour les Jeunesses Musicales, j’ai été invité à me produire aux États-Unis, en Suisse, en Hollande, en Russie…. et participé à de nombreux festivals nationaux et internationaux.

j’ai organisé des concerts d’animation musicale de la région Val-de-Loire de 1978 à 1981

Ma rencontre avec John Patrick Millow m’oriente alors vers le répertoire pour deux pianos. Nous enregistrons ensemble pour Vogue classique plusieurs disques dont le “Sacre du Printemps d’Igor Stravinsky”, version pour deux pianos qui obtient le Grand Prix Audiovisuel de l’Europe, Prix de l’Académie du Disque Français en 1984.

A la demande des Éditions Van de Velde, j’ai écrit une méthode pour l’enseignement du piano à l’usage des adultes, " Le Piano à Portée de Mains", qui devient très vite un ouvrage de référence. Dans le prolongement de celle-ci, j’ai crée une collection.


Ces dernières années, j’ai enregistré plusieurs disques dont les bénéfices sont mis à la disposition d’œuvres caritatives.


En 2006, J’ai créé Perspectives-Musicales (www.perspectives-musicales.org) qui avait pour objet l’organisation de concerts caritatifs et la vente de disques au profit d’œuvres humanitaires.

J’aide aujourd’hui les jeunes musiciens producteurs indépendants.


DISCOGRAPHIE


- RAVEL: Rapsodie Espagnole – Daphnis et Chloé – Pavane – La Valse

(Version pour 2 pianos) JOB-MILLOW (vogue classic)


- STRAVINSKY: Le Sacre du Printemps – Tango – Trois pièces faciles – Cinq pièces faciles

(Version pour 2 pianos) JOB-MILLOW (vogue classic)


- RACHMANINOV : Études –Tableaux (PM)

Danses Symphoniques op 45 pour deux pianos (Job -Bouvery)


- POLISH 20th CENTURY SONATAS (Flute & Piano) JOB-BALINSKA (Dux)


- GRANADOS : Goyescas (PM)


- ALBENIZ : Iberia (PM)


- RAVEL : Sonate Posthume (violon –piano) Job – Xavier Julien – Laferrière

Ma mère l’oye, Le tombeau de Couperin, Gaspard de la nuit


- DEBUSSY : la mer , 2 préludes (Nuages et fêtes), Iberia, prélude à l’après-midi d’un faune (version pour 2 pianos) Job- Bouvery( PM)

- LUHL-DOLGORUKIY :Thème et variations d’une vie d’un homme Lwv 76 – Nocturne Lwv77 (polymnie)

Danses Symphoniques op 45 de Rachmaninov pour deux pianos Job -Bouvery


EXTRAITS DE CRITIQUES

Marius Constant


" L’enregitrement du Sacre du Printemps, nouvelle version pour deux pianos par John-Patrick Millow et Bernard Job peut être comparé à une carte géographique d’état major, qui révèle les moindres détails d’un paysage, les matières, les sinuosités, les reliefs … Pour les amateurs de musique c’est un nouveau guide, un instrument d’analyse et de prospection. Admirablement restitué et interprété, ce disque est le premier d’une série originale et passionnante."


Extraits de la critique de Ludwik Erhardt dans « Ruch muzyczny » (Le mouvement musical), Varsovie, n° 21, 15 octobre 2006, p. 42-43.


" […] Ce que ces oeuvres recèlent de plus précieux, c’est précisément leur valeur instrumentale qui exige souvent une virtuosité du plus haut degré. […] Pour les interpréter, il est indispensable d’avoir une sensibilité musicale et une appréciation d’un idiome qui est, qu’on le veuille ou non, trés polonais. Les deux interprètes n’ont aucun problème avec cela – ni Bernard Job, pianiste français formé en France […], ni Marta A. Balinska, […] Dans leur interprétation, la musique coule de source, lisse et logique, ne s’alourdissant jamais, même dans les endroits où l’inventivité du compositeur s’affaiblit visiblement."